Témérité

Auteur  
# 04/03/2011 à 10:53 Delbarre
Comment osérent-ils ?
on n'a jamais dit assez de la bizarrerie , de la témérité qu'il a fallu pour la premiére conquête !, ce que durent être les premiers combats livrés sur le dos de l'onagre sauvage
le feu certes ,la navigation sur un tronc d'arbre ok mais le cheval , quelle trouvaille
l'homme échappe à son infirmité casaniére , d'arboricole humilié dans son troglodyte humide il devient le coureur libre des grands espace ; quelle révolution dans sa tête !
jamais un film ou un livre sur ce sujet !
mais qu'est ce qui l'a poussé à cette terrifiante expérience ?
# 04/03/2011 à 11:26 Delbarre
c'était mon petit message d'encouragement à ce nouveau Forum
quand j'étais petit et déja passionné par l'Empire , j'avais pour objectif 2 choses ; monter à cheval et parler l'allemand pour correspondre à mes héros napoléoniens .
2 exercices aussi difficiles l'un que l'autre mais pour l'homme des cavernes ?
jusqu'ici pour lui ; attraper un cheval sauvage c'était pour sa chair . au pied de la rampe de Latché (pélerinage de Miterrand)on a retrouvé des ossements de milliers de chevaux , précipités dans le vide par l'encerclement des hommes .
mystére donc .
quand un gaucho lutte pour dompter un cheval , il sait dans quel but mais le premier cavalier ? pourquoi pas un tigre ?
comment pouvait il imaginer qu'il arriverait un jour à devenir par des mouvements imperceptibles maître de cette force furieuse ? cramponné à la criniére avec ses poingts d'acier et ses cuisses de fer .
le cheval fut la plus difficile conquête de l'homme avant d'en devenir la plus noble et la plus utile .
# 04/03/2011 à 12:19 Delbarre
" l'homme qui est monté à cheval ..."
comme pour le premier vol , quelle sensation pour le premier galop sur le monstre désentravé !
quelle admiration auprés de ses compagnons , quel exploit , quels regards admiratifs auprés de ses dames écartant leurs longues tignasses ! tel est le premier cavalier , tel sera toujours son prestige .
le cheval va contribuer à la vocation héroîque de l'homme , d'ailleurs le plus noble adverbe de notre langue ; chevalresquement
l'homme va donner au cheval , sa souplesse , ses allures ses entrainements et en échange celui ci apportera bien d'avantage et des qualités sans pareilles .
nul cavalier ne niera l'union qui le rapproche du cheval ; une union nerveuse , un hésitant rend le cheval dérobeur , un brutal le rend rétif , un mou communique sa mollesse ...
la patience pour l'un et la générosité pour l'autre .
peut être plus généreux qu'intelligent ? et alors !
# 22/09/2011 à 11:59 AGGIS
Bonjour felicitation pour la qualité de votre site
Une question concernant l usage de chevaux dans l antiquité greque en particulier
Meme si quelques auteurs tel Xenophon avec son traité l Hyparque au 5è siecle avant JC L histoire nous montre une sous utilisation des chevaux (je ne nie pas l existence d une cavalerie )mais arme d appoint un peu meprisé par les guerriers a pids tel l hoplite ...les textes sont mulptiples a ce sujet
Pourquoi par exemple lors de la bataille et la victoire de Maraton des troupes Atheniennes sur les perses et afin d annaoncer la victoire au senat athenien avoir depeché un coureur a pied Phillipides sur les 42 km de distance qui en on fait lexploit et la legende plustot qu un cavalier ? a priori plus rapide On sait par les textes que ce coureur va immediatement repartir pour Sparte (145 km)afin de solliciter leur secours ma question est encore pourquoi ne pas utiliser un cavalieR ??
# 30/01/2013 à 17:56 paulatu (site web)
# 31/01/2013 à 19:46 Zefintuistmum (site web)
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site